Le Printemps du Cinéma

[TOP 5] Fictions qui ont utilisé le Big Data !

par Mouillat OLONGO, le 19/03/2017

L’univers du cinéma a déjà prouvé qu’il pouvait être précurseur de nouvelles tendances [Her, de Spike Jones], questionner notre société [Les figures de l’ombre, de Theodore Melfi] et provoquer la polémique [Le secret de Brokeback Mountain, de Ang Lee]. Le cinéma est, et se doit d’être, à l’avant-garde de notre mode de vie, même dans le domaine du Digital.  

Le Big Data est une mine d’informations du web, très convoitée mais dont l’utilité reste toutefois méconnue.

Nous profitons du Printemps du Cinéma (les 19, 20 et 21 mars 2017), pour vous présenter le Top 5 des films qui ont intégrés la puissance du Big Data.

 

TOP 5 des films qui ont intégrés la puissance du Big Data :

N°5 – The Dark Knight (Batman) de Christopher Nolan

Super pouvoir ou Big Data ?

Gotham City est une nouvelle fois en proie à la terreur. L’homme d’affaire et milliardaire Bruce Wayne a.k.a Batman a su en tirer parti lorsque la vie de plusieurs otages étaient menacé par le Joker. Sans son dispositif d’ultrason mis en route par le piratage de masse de téléphones, il n’aurait pas pu pendant un instant avoir l’équivalent d’un pouvoir divin : l’omniscience visuelle.

Le Joker en perd son sourire légendaire.

N°4 – House of Card de Tom Shankland

Le Big Data, l’atout des puissants

“Votre téléphone, celui de la personne à côté de vous, celui de votre voisin, de tous ceux que vous connaissez, et des 300 millions d’américains que vous ne connaissez pas, j’y ai accès et je vous vois, et je peux utiliser ce que je vois pour truquer les élections…” Francis Underwood himself (saison 4 –  ép. 7, à la 17e min).

C’est via un système d’espionnage domestique, mis en place par la NSA, que le président des Etats-Unis d’Amérique de House of Cards va puiser des informations dans un but évident.  

N°3 – Heroes de Tim Kring

Le Big Data dans la course au pouvoir

Le jeune Mika Sanders a le don de communiquer avec les machines, en posant simplement sa main sur l’une d’entre elles.

C’est principalement pour cela qu’il est tantôt traqué par un mafieux, homme d’affaire, Mr Linderman, tantôt recruté par ce dernier, dans le but de communiquer avec les machines de vote des élections, pour faire élire Nathan Petrelli comme nouveau Président de Etats Unis d’Amérique.

N°2 – Man of Steel (Superman) de Zack Snyder

Le Codex : le Big Data de Krypton

Le Général Zod en voulait à la peau de Kal El a.k.a Superman, fils de Krypton, puisque ce dernier aurait “le Codex” en sa possession. Le Codex est un objet contenant un Big Data planétaire créé par la science alien. Une “arche de Noé kryptonienne” regroupant l’intégralité des informations, cultures et connaissances kryptoniennes.

En théorie, le Codex pourra aider les kryptoniens à repeupler toute une planète, en clonant leur univers à partir de cet Hyper Big Data.  

N°1 – L’oeil du mal (Eagle Eye) de D.J. Caruso

Comment le Big Data peut fabriquer l’ennemi n°1

Pour le dernier de ce Top 5, on est en présence d’un système complet qui traque, analyse, et tente de piéger Jerry Shaw, en le faisant passer pour un terroriste. Ce système récolte des informations du Big Data et les compile pour connaître les moindres recoins de la vie du jeune homme.

On peut parler là d’un Evil Big Data, qui n’hésitera pas à démolir votre vie entière.

 

——–

Si vous avez aimé l’article, voici d’autres articles :

Aussi, suivez-nous sur les réseaux sociaux (Blog IPSSI, Facebook, Twitter).

 

#MarketingDuFutur