Les drones sont partout !

D’où nous viennent ces drôles de drones «envahisseurs» ? La «Night Watch» n’est pas en cause ici rassurez-vous ! Pourtant à l’ère du digital c’est le produit à avoir.
D’après l’institut GFK, qui tient le registre de la commercialisation de produits de consommation, il s’est vendu environ 286.000 drones de loisirs en France l’an dernier (2015, contre 100.000 ventes en 2014).

1.1 Qu’est-ce qu’un drone ?

Il est vrai qu’il y en a partout et qu’ils servent pour tout. Mais savez-vous qu’est-ce que réellement un drone ?
Il s’agit d’un aéronef inhabité ou disons plutôt un mini hélicoptère qui peut soit être autonome soit être télé-piloté.
Ces appareils pilotés depuis le sol, émettent un bourdonnement reconnaissable.
On comprend mieux dès lors, les raisons de l’origine anglo-saxonne de son nom. «A drone» désignant un bourdon en anglais.

Origine

À l’origine, créer pour les besoins de l’armée, les drones ont été vulgarisés au grand public.  Encouragés par un contexte de guerres de plus en plus stratégiques et technologiques, ils sont omniprésents. Ils ont donc été crées en vue de remplacer l’homme en terrain dangereux afin de récolter des données à distance.

Usages

Tout d’abord, à usage militaire, principalement au-dessus des zones de conflits comme en Afghanistan, en Irak ou en Syrie. Les drones contribue à révolutionner l’art de la guerre aérienne. L’armée a toujours eu une avancée remarquable dans le domaine du digital. Doit-on ici mentionner le « World Wild Web » avec l’arrivée d’Internet ? Pourtant, la France a un grand retard sur l’équipement de drones dans l’armée comparée aux États-Unis ou à Israël.

De nos jours, ces engins dépassent largement les bases militaires. En effet, depuis ces deux dernières années, les drones envahissent nos rayons High Tech et attaquent nos espaces de vie. Ils sont devenus les nouveaux « joujous » des tout-petits mais surtout des adultes.

1.2 À quoi servent les drones ?

Le plus souvent, équipés d’une caméra ils peuvent facilement être mis en cause dans des cas de violation de la vie privée ou d’espionnage. On parle ici de drones de plusieurs kilos coutant plus de 400€. Il a fallu dès lors adapter les textes de loi, vers une immatriculation obligatoire des drones.
Au-delà des aspects militaires ou pire de certains cas de voyeurisme, à l’heure actuelle les drones sont utiles à de plus en plus d’entreprises touchant des secteurs d’activités de plus en plus variés.
On voit également se développer des compétitions ou encore des stages de pilotage pour particulier. On assiste ainsi à une démocratisation du drone vers le drone de loisir.

2. Les drones contre-attaque sur le plan digital

Bien que souvent détourné de son usage premier, les drones conservent un caractère d’engin d’attaque marketing. Au Consumer Electronic Show 2017 qui s’est tenu à Las Vegas un drone s’est particulièrement fait remarquer : le Hover Camera Passport.

Une arme de guerre digitale redoutable.

Effectivement, depuis peu, d’un point de vue purement digital, les drones sont des outsiders. Ils se présentent comme une sorte d’IoT qui permettrait à une entreprise d’évoluer vers une digitalisation de leur offre. Il s’avèrent ainsi que quasi indispensable au bon fonctionnement de certaines entreprises depuis le 2e trimestre 2016.

Un outil de travail indispensable

Dans le milieu professionnel l’utilisation de drones s’étend déjà à pratiquement tous les corps de métier. En effet de plus en plus de professionnels se forment à l’apprentissage de la navigation d’un drone afin de promouvoir leur marque. En résultat, cela leur permet aussi d’étendre le champs de déploiement de leur business. Exemple avec les drones qui révolutionnent l’agriculture.

3. Que devons-nous retenir sur les drones ?

Nous avons vu qu’il y a différents types d’usages. Cependant, leur usage premier reste l’implantation progressive du digitale dans notre quotidien. Il est vrai que la demande d’images capturées par drones augmente. Dès lors, on voit apparaître un nouveau marché autour du format d’images à 360°.
À cette vitesse on peut imaginer que le marché des drones à destination du grand public n’a pas fini d’évoluer. l’institut GFK-ISL parle d’une progression de 30 % soit près de 400 000 unités vendues entre 50€ et 150€ l’unité. C’est un marché qui pourra bénéficier d’une augmentation de sa croissance décuplée d’ici fin 2017. À noter qu’on parle en milliards d’euros.

Si ce n’est pas déjà le cas, vous ferez peut-être parti de l’un de ces heureux locataires ou propriétaires. N’hésitez pas à mettre en commentaire l’usage que vous en faite dans le digital.