Le community manager est aujourd’hui considéré comme un vrai poste à responsabilités et aucune entreprise, quelles que soit sa taille, ne pourrait s’en passer. Même si ce poste est bien souvent incompris par un grand nombre de personne, le community manager reste indispensable dans la stratégie de communication d’une entité. Alors, qu’est ce qu’un CM aujourd’hui ?

Le poste de community manager est souvent mal compris, ou simplement caricaturé par les gens. En voici des exemples :

– il passe sa journée à poster des GIFs de chats sur Facebook
– sa journée se résume à chatter avec ses proches sur les réseaux sociaux
– il occupe un poste de stagiaire
– il est un simple exécutant

La réalité des choses est bien plus complexe : le poste de CM est un vrai métier qui demande du temps et des moyens. Le terme de community manager est apparue en 2007 lorsque les réseaux sociaux commençaient à se faire remarquer. Considéré comme un animateur de communauté web, son poste a bien évolué et il aujourd’hui un couteau suisse indispensable dans la stratégie digitale d’une société.

Le community manager en 2017 : un couteau suisse

Le community manager d’aujourd’hui n’est pas simplement axé sur les réseaux sociaux mais doit faire le lien entre tous les canaux digitaux d’une entreprise. Ainsi, il est souvent amené à porter plusieurs casquettes :

– Il crée du contenus : afin de poster du contenu qualitatif et engageant à sa communauté, il doit effectuer un réel travail de sourcing dans le but de mettre en valeur les produits de son entreprise ou de sa marque.

– Il étudie les statistiques : afin de mettre en place de nouvelles actions qui lui permettront d’avoir un réel impact sur sa communauté, il est amené à analyser les statistiques de ses précédentes actions. L’interprétation de ces dernières lui seront donc utiles pour savoir ce qu’il peut reproduire ou au contraire, ce qu’il doit éviter de refaire.

– Il répond aux demandes des clients : les réseaux sociaux sont également utilisé comme plateforme de service clientèle. Le client aura bien plus de facilité à contacter la marque sur les réseaux sociaux qu’en passant par un numéro de téléphone, le faisant passer par le siège de la marque, puis par le standard du magasin et enfin à un vendeur. Le community manager est ainsi amené à répondre directement aux requêtes des consommateurs.

– Il surfe sur l’actualité : les sujets d’actualités sont souvent utilisés par le community manager dans un autre contexte au profit de la marque ou de ses produits. Le buzz est très recherché par les marques, et surfer sur l’actualité est une pratique qui est très appréciée par les communautés. Le community manager doit ainsi faire une veille constante sur les sujets d’actualités.

– Il est animateur de communauté : le travail de modération est indispensable pour engager sa communauté. Un commentaire, un like, un favori, doit être l’occasion pour le community manager de rebondir et d’engager le dialogue avec sa communauté. Cette dernière doit se sentir proche, afin de lui donner un réel rôle à jouer au sein de la marque.

– Il travail en parallèle avec d’autres postes digitaux : il doit bien entendu être en adéquation avec toute la stratégie de la marque, en relayant les infos des newsletters, les promotions proposées en magasin ou en ligne, communiquer sur des événements physiques ou encore des actions beaucoup plus concrètes telles que télécharger l‘application de la marque.

Ces différents profils sont donc très souvent remplis par le community manager même si selon la société/marque pour laquelle il communique, certaines de ces missions ne seront pas forcément effectués. Alors si tu souhaites occuper ce poste prochainement, tu seras également intéressé par notre prochain article dédié aux qualités requises pour être community manager et aux outils essentiels qu’il utilise !